Accueil / Démocratie / Participation citoyenne / Activités Participation citoyenne / Démarrage de la phase des compétitions du projet Youth Act

Démarrage de la phase des compétitions du projet Youth Act

comp

Ayant pour objectif de vulgariser les acquis de la formation qu’ont subi des jeunes issus de cinq régions, localités et quartiers défavorisées sur le Grand Tunis dans le cadre des activités du projet Youth Act, la phase de la compétition a commencé samedi 24 septembre dernier à la maison de la culture Ahmed Kheireddine à Bab Assal. Cette compétition est la phase préparatrice d’une campagne de sensibilisation qui aura lieu dans un mois et qui visera à mobiliser et motiver les citoyens et les inciter à s’inscrire dans la vie publique sous l’étendard de la décentralisation et la gouvernance locale. Les projets présentés et projetés devant le jury de la compétition seraient des supports de communication pour la campagne.

Les projections se sont étalées sur deux jours, samedi 24 et dimanche 25 septembre derniers. Tous jeunes, les participants venus de Tunis, Manouba, Ben Arous, Mnihla et Ettadhamen, ont eu l’occasion de rendre visibles les acquis de leur formation au sein du projet Youth Act sous le thème de la gouvernance locale et les techniques de communication.

Au démarrage de la compétition, le mot d’ouverture a été accordé à Mme Tasnim Chirchi, la directrice exécutive de la Fondation Jasmin, qui n’a pas manqué de valoriser les efforts des organisateurs, acteurs, facilitateurs et participants à la compétition afin d’assurer les meilleures conditions du déroulement.

Entre différents projets; imprimables, flyers, affiches, films, docs, courts métrages, micros-trottoirs, story-boards, théâtre, chansons et animations diverses, un riche contenu pour une compétitivité accrue. Les projections, lors du premier jour, ont duré plusieurs heures de 9h30 à 18h. Deuxième jour, idem.

Riche participation

Sept équipes, plus d’une quarantaine de participants et plus d’une dizaine de projets ont été présentés devant le jury. Les jeunes, sourire approbateur en dépit du trac, ont montré un esprit d’équipe, très attendu en effet, et ont su défendre leurs projets en les présentant au jury.

La première équipe, Tunart, formée par des participants de la région de Mhamdia, ont ouvert la compétition avec la projection d’un reportage et d’un micro-trottoir, suivie d’une performance de Rap. Public et membres du jury ont attentivement suivi les 75 minutes des deux projections et longuement applaudi les participants.

D’autres reportages, une émission de radio, des performances artistiques de Rap et de Slam, des diapositives d’affiches et de flyers, ont principalement fait la matière de la participation des autres équipes à la compétition.

Jury

Présidé par Wiem Pousse, coordinatrice du projet Youth Act, le jury a été constitué de 4 membres: Tarek Ben Hassine, expert en communication, Mohamed Outaiel Dhraief, professeur universitaire en droit constitutionnel, Kamel Hamdi, homme de théatre, Wassim Kadhraoui, responsable de communication. Les deux responsables opérationnels, Bilel Manai et Marouen Abidi, ont été alternativement joints au jury en fonction du passage des équipes participantes.

Quant au deuxième jour de la compétition, le membre du jury Tarek Ben Hassine a été remplacé par Hatem Kahloun, enseignant-chercheur en urbanisme et aménagement.

Les membres du jury, dans des entrevues et témoignages comme dans leur évaluation immédiate des projets, ont manifesté leur appréciation quant à la qualité des différentes performances et montré beaucoup d’enthousiasme quant à l’amélioration du contenu.

Les participants ont pris en considération les remarques et les commentaires du jury afin d’améliorer leurs projets et de les rendre plus parlants au public-cible pour assurer la transmission du message: gouvernance locale, démocratie participative et décentralisation.

Les projets acceptés seront des supports de communication dans la campagne de sensibilisation de Youth Act. Ils seront destinés aux tunisiens dans les quartiers cibles dans le contexte de les sensibiliser et les inciter à s’inscrire et participer aux prochaines élections municipales.

 

 

 

 

À propos Saber

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top