Accueil / Démocratie / Entrevue avec Justine Blanckaert | Déléguée Régionale Provence-Alpes-Côte-d’Azur chez l’AFEV (Association de la Fondation Étudiante pour la Ville)

Entrevue avec Justine Blanckaert | Déléguée Régionale Provence-Alpes-Côte-d’Azur chez l’AFEV (Association de la Fondation Étudiante pour la Ville)

A l’occasion du forum Rencontres Active Citizens, organisé par la Fondation Jasmins et le British Council, Justine Blanckaert de l’AFEV, Association de la Fondation Étudiante pour la Ville, a été invitée par les organisateurs du Forum afin d’y assister et suivre ses différentes activités et y participer également en tant qu’intervenante lors de la session des conférences scientifiques au profit de plus de 300 jeunes.

Blanckaert est aussi venue pour échanger et monter un partenariat avec la JF à travers la Méditerranée.

L’AFEV

Au début de notre interview avec elle, Justine Blanckaert a commencé par nous présenter l’Afev. «L’Association existe depuis 25 ans pour lutter contre les inégalités éducatives et la relégation dans les quartiers populaires en France. L’Afev cherche pareillement et tente à créer du lien social dans ces quartiers.

La spécificité de notre accompagnement des jeunes étudiants est d’intervenir aux domiciles et familles et de créer ainsi un lien particulier entre les parents, l’enfant et l’école».

L’éducation non-formelle

Justine Blanckaert affirme que la requête qui lui a été faite était de parler, lors de son intervention, de l’éducation non formelle et de la définir à travers le prisme de l’Afev. Essentiellement, elle a parlé du rôle que peut jouer la société civile dans l’éducation populaire et, dit-elle, «dans l’éducation en général en tant que complémentarité».

Quelle effervescence !

«Je trouve énorme et très impressionnant, dit Blanckaert, de pouvoir rassembler 300 jeunes de toute la Tunisie du nord au sud en passant par le grand Tunis au même endroit. Tous ces jeunes, poursuit-elle, qui ont participé pendant plus de 6 mois à créer et réaliser 35 projets d’actions sociales».

Justine Blanckaert n’a pas caché d’avoir de la chance de rencontrer ces jeunes, notamment dans les ateliers et les stands du forum, tout en rappelant le rôle joué par la JF afin d’organiser ce forum et de faire venir des experts et des intellectuels pour capitaliser sur toutes ces expériences. «C’est une grande richesse», a-t-elle conclu.

«Même nous l’Afev, qui mobilisons près de 8000 jeunes par an, nous n’avons pas la prétention d’avoir l’effervescence que j’ai vue ces deux derniers jours qui sont vraiment très précieux et sur lesquels il faut capitaliser et continuer».

À propos Wassim Dalil

Wassim Dalil
ناشط بالمجتمع المدني، رئيس تحرير مواقع اخبارية، مراقب إعلامي

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top