Accueil / Démocratie / Participation citoyenne / Activités Participation citoyenne / Rencontres Active Citizens: la parole aux jeunes, le message à tous

Rencontres Active Citizens: la parole aux jeunes, le message à tous

Afin de capitaliser l’action sociale et l’engagement de la jeunesse tunisienne dans la citoyenneté active, un forum a été organisé par la Fondation Jasmin et le British Council les 27 et 28 août derniers pour un regard nouveau sur la jeunesse tunisienne.

JF a donné rendez-vous à plus de 300 jeunes ayant bénéficié de maintes formation lors du programme Active Citizens pour être présents au forum qui s’est tenu à l’espace Arena aux Berges du Lac. Des jeunes qui, sous l’étendard d’une démocratie participative, ont réussi à réaliser 35 projets d’action sociale dans leurs localités.

Riche programme

Tout au long de la première journée du forum, 5 ateliers ont été tenus sur l’engagement de la jeunesse, l’éducation, la démocratie locale, l’accès à la culture pour tous et le cadre de vie.

Le premier atelier discutant l’engagement de la jeunesse a été animé par Mr Marwen Abidi, facilitateur Active Citizens, s’est focalisé notamment sur la mobilisation des individus, la conscientisation de la population et l’implication des jeunes.

Lors du deuxième atelier, dirigé par Mme Salwa Shili, facilitatrice Active Citizens, il a été question de l’éducation. L’ensemble des savoirs et des acquis de l’école est dans ce contexte indispensable pour l’intégration et le progrès sociaux. Ce qui sera incontestablement un atout pour une citoyenneté de plus en plus active.

Un troisième atelier animé par Mr Bilel Mannai, facilitateur Active Citizens, a discuté avec les jeunes les enjeux et les horizons de la démocratie locale outre la participation citoyenne et l’engagement de la population qui en sont fondamentaux.

Messieurs Skander Ayari et Abdessalam Bouarada ont animé le quatrième atelier consacré à la culture et à la diversité. Les questions: qu’est-ce que un objet culturel? qu’est-ce qu’une culture collective? quel accès à la culture? et bien d’autres ont fait l’objet de cet atelier. Les jeunes qui en ont participé ont essayé à y répondre collectivement.

Le cinquième atelier a été animé par Mr. Mehdi BACCOUCHE, s’est focalisé sur le Cadre de Vie, comment
Se réapproprier les espaces public pour réinventer la ville, comment Prendre soin de soi et des autres et vivre ensemble.

La première journée du forum s’est achevée par la tenue d’une cérémonie de remise des attestations aux jeunes participants au programme Active Citizens ainsi que des entretiens avec les chefs de 6 projets d’actions sociales représentant les quatre régions du grand Tunis, Bizerte et Médnine.

Deuxième journée

La tenue de conférences scientifiques sur trois panels a marqué la deuxième journée. Des intervenants de spécialités scientifiques et intellectuelles diverses ont parlé de maints sujets qui ne sortent pas du sujet principal du forum: renforcer les nouveaux modes de l’expression citoyenne et de l’expression de la jeunesse.

La deuxième journée du forum, qui a été ouverte au public et aux journalistes, a vu la présence des médias, la première chaine nationale en l’occurrence, qui ont couvert l’évènement et ont eu des entrevues avec des organisateurs, des participants et des invités.

Des stands, une exposition photo et une fabrique-à-idée ont été mis en place sur les deux jours consécutifs du forum afin de présenter les 35 projets d’action sociale réalisés il y a deux mois par les jeunes participants au programme Active Citizens.

Le forum a été clôturé vers 19h00 par Mme Faten Kallel, secrétaire d’Etat à la jeunesse. Lors de son mot de la fin comme lors d’une entrevue que l’on a eue avec elle, Mme Kallel a valorisé davantage le rôle des jeunes dans la consécration d’une citoyenneté réelle qui se meut d’une forte conscience des enjeux que connait le pays, soit sur le plan économique, soit sur le plan politique.

Mme la secrétaire d’Etat a également apprécié les efforts de la Fondation Jasmin dans ce contexte sans qu’elle ne puisse cacher son éblouissement de la faisabilité technique des projets élaborés par la Fondation tout en considérant leurs résultats positifs comme un exemple à suivre par les autorités locales et l’Etat même. «La réussite de notre démocratie dépend surtout de l’engagement des jeunes».

La citoyenneté active: un gage de qualité et de réussite

Dans les quatre régions du grand Tunis, à savoir Tunis, l’Ariana, Mannouba et Ben Arous, et les gouvernorats de Bizerte et de Médnine, la population locale a bénéficié de 35 PAS (Projets d’Action Sociale) élaborés et exécutés par les jeunes d’Active Citizens. Les projets ont été conçus pour répondre le mieux aux attentes et aux besoins des localités et des habitants et ont participé à résoudre une bonne part des difficultés et des problèmes que rencontrent leurs quartiers populaires et leurs zones défavorisées. Des problèmes qui sont tels que les autorités locales, toute seules, se trouvent incapables de régler en dehors d’une bonne gouvernance locale et sans l’intervention, l’initiative et la participation citoyenne qui ne cesse de s’avérer incontestable.

300 jeunes ont ainsi travaillé depuis décembre 2016 dernier, date du démarrage du programme Active Citizens, pour promouvoir une citoyenneté active et une démocratie réelle et participative dont le citoyen est désormais acteur et partenaire actif.

À propos Wassim Dalil

Wassim Dalil
ناشط بالمجتمع المدني، رئيس تحرير مواقع اخبارية، مراقب إعلامي

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top